Nul ne songe à se plaindre ... relations entre les Français et les habitants du Petit Nord pendant les années 1850

Woodrow, Joan Marie (2012) Nul ne songe à se plaindre ... relations entre les Français et les habitants du Petit Nord pendant les années 1850. Masters thesis, Memorial University of Newfoundland.

[img] [French] PDF (Migrated (PDF/A Conversion) from original format: (application/pdf)) - Accepted Version
Available under License - The author retains copyright ownership and moral rights in this thesis. Neither the thesis nor substantial extracts from it may be printed or otherwise reproduced without the author's permission.

Download (106Mb)
  • [img] [French] PDF - Accepted Version
    Available under License - The author retains copyright ownership and moral rights in this thesis. Neither the thesis nor substantial extracts from it may be printed or otherwise reproduced without the author's permission.
    (Original Version)

Abstract

Ce mémoire est une étude des relations entre les Français et les colons britanniques (surtout irlandais et anglais) au Petit Nord du French Shore de Terre-Neuve pendant les années 1850 au niveau politique, social et économique. Les luttes de la colonie au sujet du «problème» ou de la «question» du French Shore à cette époque encadrent cette analyse. Les 1 086 colons, habitant cinquante havres entre Cap Normand et Cap Saint-Jean énumérés dans Ie recensement de 1857, constituent la population britannique étudiée. En 1859, une commission internationale sur les pêcheries de Terre-Neuve fait Ie tour de cette côte et dresse les procès-verbaux des interrogations de treize pêcheurs britanniques et dix pêcheurs français dans ces havres. On prend des indications verbales de six autres capitaines français en séances. Ces procès-verbaux forment un point de départ pour I'analyse des relations franco-britanniques dans cette région. La correspondance des Commandants de la Station navale française avec Ie Ministre de la marine et des colonies est aussi révélatrice. Les rapports des officiers navals britanniques donnent la perspective anglaise. Plusieurs conclusions émergent de cette étude. L'autorité des Français domine sur ces côtes. La réussite de la campagne de pêche morutière à Terre-Neuve, par contre, nécessite la présence de colons. Les gardiens britanniques remplient ce rôle. lis deviennent, par conséquent, les gardiens de la souveraineté britannique sur Ie French Shore. L'hiver est la saison d'une grande industrie lucrative - Ia chasse au phoque - une industrie qui se déroule sans préjudice a la pêche française estivale et qui permet aux colons de subir l'hégémonie des Français pendant cette saison. Les relations symbiotiques, Ie partage d'une vie isolée et hasardeuse pendant des générations de suite par les mêmes familles françaises comme britanniques, encouragent la compréhension et la sympathie entre les ressortissants des deux nations. En dépit du manque d'institutions civiles et judiciaires, la religion devient un élément de cohésion sociale.

Item Type: Thesis (Masters)
URI: http://research.library.mun.ca/id/eprint/2310
Item ID: 2310
Additional Information: Includes bibliographical references (leaves 260-280).
Department(s): Humanities and Social Sciences, Faculty of > French and Spanish
Date: 2012
Date Type: Submission
Library of Congress Subject Heading: Great Britain--Colonies--Newfoundland and Labrador--French Shore; France--Colonies--Newfoundland and Labrador--French Shore; Great Britain--Foreign relations--France; France--Foreign relations--Great Britain; French Shore (N.L.)--History--19th century

Actions (login required)

View Item View Item

Downloads

Downloads per month over the past year

View more statistics