La traduction assistee par ordinateur (TAO) a Grenoble

Lingard, Tammie Diane (1995) La traduction assistee par ordinateur (TAO) a Grenoble. Masters thesis, Memorial University of Newfoundland.

[img] [English] PDF (Migrated (PDF/A Conversion) from original format: (application/pdf)) - Accepted Version
Available under License - The author retains copyright ownership and moral rights in this thesis. Neither the thesis nor substantial extracts from it may be printed or otherwise reproduced without the author's permission.

Download (21Mb)
  • [img] [French] PDF - Accepted Version
    Available under License - The author retains copyright ownership and moral rights in this thesis. Neither the thesis nor substantial extracts from it may be printed or otherwise reproduced without the author's permission.
    (Original Version)

Abstract

Au cours de cette étude, ayant indiqué les grandes lignes des recherches préliminaires, nous nous attacherons aux idées directrices des Grenoblois. -- Dans les années soixant, le Centre d’Études pour la Traduction Automatique (CETA) a constuit un système de TAO russe-français, fondé dur le passage par langage pivot hybride, de qualité suffisante pour permettre à un spécialiste de comprendre des textes russes scintifiques. -- En 1970 le Groupe Étude pour la Traduction Automatique (GETA) a élaboré un système fournissant des traductions brutes qui puissant être révisée rapidement. Le générateur de systems développé, ARIANE-78, permet d’écrire des maquettes multilingues. -- Dans les années quatre-vingt le GETA contribute vivement à des transferts de technologie vers l’industrie. En 1982, ARINE-78 a été choisi pour la mise en oeuvre d’un prototype industriel dans le cadre du Projet National de TAO. ARIANE a contribué également à la définition de l’architecture du projet EUROTRA. -- Le système ARIANE-78, remanié et étendu, a donné naissance à l’actuel ARIANE-G5. Pourtant, des fiablesses ont été détectées: ces sysèmes ne sont réellement efficacies que pour de gros flux de textes homogènes et seulement s’ils sont maintenus et développés par des équipes d’une même organisation. -- Depuis 1989, des recherches en TAO du réviseur se poursuivent, mais l’orientation principale reste la TAO du rédacteur. Les recherches sont surtout axées sur une traduction de type personnelle. Le but principal du projet LIDIA ets de mettre la TAO à la portée des rédacteurs (monolingues) de documentation technique. Une maquette limitée permet de simuler les fonctionnalités de traduction du poste de travail du rédacteur et traite de documentations multilingues hétérogènes. C’est l’équipe du projet NADIA qui cherche par la suite à formaliser et à implementer des bases lexicales multilingues. -- Le GETA se limite à la maintenance d’ARIANE-G5. Le système est employè par le projet LIDIA, par des partenaires industrielles, et dans le cadre du projet EUROLANG. L’èquipe poursuit sa collaboration avec des partenaires commerciaux europèens afin de crèer une “trousse à outils” pour la TAO. -- Pendant la période 1993-1995 les chercheurs comptent developer la maquette LIDIA-1 et réaliser des outils permettant le passage entre NADIA et les sources lexicales accessibles.

Item Type: Thesis (Masters)
URI: http://research.library.mun.ca/id/eprint/3982
Item ID: 3982
Additional Information: Bibliography: leaves 146-156. -- Text on leaf 8 is incomplete.
Department(s): Humanities and Social Sciences, Faculty of > French and Spanish
Date: 1995
Date Type: Submission
Geographic Location: France--Grenoble
Library of Congress Subject Heading: Machine translating--France--Grenoble

Actions (login required)

View Item View Item

Downloads

Downloads per month over the past year

View more statistics